Lors d’une conversation sur les Marvel Comics, je glisse à un ami que le réacteur imaginé par Tony Stark, placé au centre de l’armure de son super-héros, s’inspire sans doute directement d’un générateur ayant vu le jour depuis plus d’un demi-siècle déjà : Le générateur de Muller.
Elaboré par Bill Muller et Hector D. Perez, ce moteur permettrait de générer une énergie électrique propre au moyen d’aimants ou électro-aimants. A l’instar du moteur de Perengev ou du moteur Pantone, il suscite encore à ce jour diverses polémiques quant à son réel fonctionnement. Son concept continue toutefois de passionner nombre de chercheurs convaincus du potentiel de ses applications.

Le moteur magnétique

moteur à aimant generateur magnetiqueLe principe

L’idée de base est simple : Utiliser l’énergie magnétique pour créer un mouvement perpétuel et, à la manière d’une dynamo de vélo, transformer l’action en énergie.

Dans la théorie, il faut coller plusieurs aimants néodymes (aimant très puissant) à distance égale sur le périmètre d’un disque. Il suffit de rapprocher un ou plusieurs autres aimants pour que les forces se repoussent et fassent tourner le disque.

moteur-perpetuel moteur-aimant-neodymeDans la pratique, il s’avère un peu plus compliqué d’obtenir des résultats probants, mais rien d’impossible, même pour un amateur.

Les premiers pas dans un monde sans pollution…

Sur Internet et dans tous les pays du monde, on trouve des “bricoleurs” éclairés qui font fonctionner de tels moteurs, chacun dans son coin essayant optimiser le système et partageant les données et informations récoltées pour faire avancer ce projet fou : Une énergie abondante et propre.

Exemple en vidéo du mouvement perpétuel

Les avancées faites sur ce type de moteur sont phénoménales, mais ne rêvons pas trop. Pour l’instant, ces dispositifs ne sont pas autonomes (exit donc le rêve du mouvement perpétuel) et demandent pour la plupart une impulsion énergétique pour lancer et maintenir une certaine rotation. Mais la puissance demandée est de l’ordre de quelques watts pour une restitution pouvant aller jusqu’à 1000 watts heure.
Certains parlent de plus de 400% de rendement !

D’ailleurs, un des plus  gros problème de ces moteurs magnétiques est le contrôle de l’énergie absorbée, et de celle qui est produite, qui n’est pas régulière et en hausse constante à en juger par certains tests …

Pourquoi l’industrie ne les utilise t-elle pas ?

 La recherche se penche sérieusement sur des énergies alternatives pour éviter l’incontournable crise des énergies fossiles.
En particulier sur les batteries à hydrogène, qui sont déjà opérationnelles. Stables et faciles à gérer et surtout, on peut en contrôler la vente ainsi que le rechargement …
L’énergie dite propre des barrages est aussi critiquée. On parle de manque de puissance pour subvenir aux besoins des villes. Pourtant au Canada, le barrage Daniel-Johnson, avec sa centrale Manic-5, peut produire à lui seul  autant d’électricité que 5 centrales nucléaires !

Et puis finalement, de l’énergie propre et presque gratuite, à part le particulier, ça intéresse qui au 21éme siècle ?

Si vous souhaitez en savoir plus, ou même tenter de concevoir un tel générateur, allez jeter un oeil sur les sites suivants :

http://www.overunity.com/3842/muller-dynamo/#.U9YSQPl_vZE

http://damfr.site.free.fr/totokoma/

http://www.magnetosynergie.com/forum/viewtopic.php?f=19&t=124

Ils vous en apprendront un peu plus sur le matériel nécessaire. Vous trouverez schéma et plan pour tenter vous-même l’expérience. Et qui sait, trouverez-vous la bonne configuration pour obtenir le mouvement perpétuel…

Alors, le générateur d’énergie Muller:  Réalité probable ou pure utopie ? A vous de vous faire votre propre opinion …